Jan 03 2017

VK9NZ Norfolk Island 2016

Par The Quake Contesters

« Après le succès de notre DXpédition en Vanuatu en tant que YJ0X, il ne fallut pas beaucoup de temps avant que les Quake Contesters ne se réunissent de nouveau afin de réfléchir à notre prochaine expédition.

Les critères de choix n’avaient pas changés, nous voulions un DXCC suffisamment rare, dans le Pacifique et sympathique pour nos XYL. Après un long débat sur l’île de Norfolk, classée 95 sur la liste des « Most-Wanted » de Clublog, nous nous décidions à y organiser une expédition de deux semaines à la fin du mois de septembre 2016.

L’équipe était composée de Phil ZL3PAH, Geoff ZL3GA, Paul ZL4TT, ainsi que Mark ZL3AB la première semaine et Don ZL3DMC la seconde semaine, mais aussi Magie et Francie, respectivement  XYL de Phil et Geoff.

Les vols sont hebdomadaires depuis Auckland. Nous nous sommes rapidement posés la question de combien nous pourrions emmener de matériel dans les limites du poids autorisé. Grace à Francie et Maggie, nous pouvions emmener plus de matériel et nous avons fini par prendre deux Yaesu FT450D, deux Elecraft K3 et trois Elecraft KPA 500. Nous avons également pris quatre verticales en fibre de verre et deux Hexbeam avec les matériels nécessaires, coaxiaux, fils, etc… Nous sommes devenus des experts en comment remplir les bagages avec notre matériel en y mettant le poids minimum.

L’île de Norfolk est située approximativement à 1100 kilomètres au Nord-Ouest d’Auckland et à 1400 kilomètres à l’Est de Brisbane dans l’océan pacifique Sud. Elle a une histoire intéressante et parfois un peu brutal.
Il y a des signes de colonisation polynésienne aux XIVe et XVe siècles, mais nous n’avons pas beaucoup d’information et cette colonisation reste un mystère. Le premier Européen à découvrir l’île de Norfolk a été James Cook en 1774 et il a nommé l’île du nom de la duchesse de Norfolk. Celle-ci est décédée peu de temps après avoir quitté l’Angleterre. En 1778, 1500 personnes vivaient sur l’île. L’absence d’un port naturel a entravé son développement. La réalisation d’un port a été envisagé mais sa réalisation a été abandonné en 1814 car il a été considéré comme trop coûteux à entretenir. Finalement en 1824, un port a été construit pour notamment débarquer sur l’île beaucoup de prisonniers. Ceux-ci étaient en fait des petits délinquants ou des mineurs. La vie était dure et les punitions brutales pour quiconque désobéissait ou tombait malade. Les prisonniers moururent progressivement et les derniers furent finalement abandonnés en 1855.

 

Lorsque les habitants de Pitcairn ont subi la famine du fait d’un surpeuplement de leur île, la reine Victoria leur a généreusement proposé de s’installer sur l’île de Norfolk pour pouvoir s’agrandir. Une partie de la population s’y est donc installé en 1856 et malgré 17 retours à Pitcairn en 1858, et 27 autres lors des 5 années suivantes, certains sont restés et aujourd’hui encore vivent des descendants de cette période.

 

Aujourd’hui Norfolk est un territoire australien. Les habitants souhaitent aujourd’hui leur indépendance et il y a eu des manifestations en juillet 2016. Nous avons pu voir des séquelles de ces manifestations.

Nous sommes arrivés le 25 septembre 2016. Nous avions rendez-vous avec le propriétaire de notre hôtel, le Anson Bay Lodge, notre domicile pour les deux semaines suivantes. Celui-ci est venu avec un pickup et notre voiture de location. Dès que nous sommes arrivés à notre hôtel, nous nous sommes mis à installer nos stations. Nous avions à notre disposition trois pièces. Nous avons montés deux K2 et amplificateurs dans une pièce pour la CW et le RTTY, un Yaesu FT450 avec amplificateur dans la seconde pièce avec un autre Yaesu FT450 pour le 6 mètre. La troisième pièce était utilisée pour les pauses et les déjeuners.

 

A la fin de la première après-midi, nous avons monté une Ground-plane pour le 30, 40 et 17 mètres et une Hexbeam. La Ground-plane était une antenne verticale en fibre de verre avec deux radians surélevés. L’antenne Hexbeam était une antenne repliée de deux éléments pour le 20 et 10 mètres.

 

Après un bon diner à Burnt Pine qui est le plus grand village de l’île nous avons commencé à activer une première station. Notre premier QSO fut avec K6LL en RTTY. Les deux premiers jours de trafic ont été très bons avec de gros pile-up et de bonnes ouvertures de bandes. Par la suite, des perturbations géomatiques ont fait que l’indice A a chuté jusqu’à 45. L’impact sur les bandes était visible avec des signaux plus faibles. Cela a eu pour effet de réduire notre moyenne de QSO journaliers. Nous avons durement bataillé pour prendre les indicatifs dans le bruit de fond. Les signaux de notamment l’Afrique du Sud, la Scandinavie et l’Europe de l’Ouest ne nous parvenaient pas.

 

Nous souhaitions favoriser la SSB et le RTTY notamment avec l’Europe, car c’est là qu’était la plus forte demande. Cependant, en raison des conditions difficiles, il est vite devenu évident que la CW allait être le mode le plus efficace (et nous aimons tous CW).  Cela a été clairement illustré lorsque Mark ZL3AB a appelé CQ sur 20m SSB long path vers l’Europe tard un après-midi. Normalement, c’est un chemin très fiable, mais après 15 minutes sans réponse, il a commuté en CW et a généré un pile-up instantanément. À la fin de la première semaine, nous avions 11 500 QSO dans le log, dont environ 8 000 en CW! L’indice A est resté a plus de 20 pendant la majeure partie de la première semaine et n’a commencé à chuter que les trois derniers jours du voyage. Nous nous sommes rapidement habitués à ces mauvaises conditions de trafic et nous vérifions constamment les ouvertures de bandes afin de maximiser notre nombre de QSO. Le 10 mètre est un excellent exemple. La première semaine la bande était totalement imprévisible. Certains jours cela ne fonctionnait pas alors que sur deux autres jours nous avons eu de très belles ouvertures. Le 12 mètre était surprenant et nous avons eu des ouvertures régulières vers les JA et NA le matin et parfois en début d’après-midi. Le 80 mètre était très difficile. Les orages combinés avec de mauvaises conditions de propagation ont fait que la bande avait un fort QRN. Même les signaux forts étaient difficiles à prendre parmi ce fort QRN. Tous les jours, nous avons activé le 80 mètre au coucher du soleil et sommes restés sur la bande jusqu’au passage de la ligne grise sur l’Amérique du Nord. Paul ZL4TT se levait et faisait les premiers QSO au lever du soleil. Paul était un véritable robot. Il réussissait à trafiquer sur ses heures de sommeil. Un véritable robot CW, mais il faudra qu’on lui apprenne à ne pas crier lorsqu’il fait de la SSB. Nous avons eu beaucoup de demandes pour le 160m. Nous avions prévu de modifier la verticale 80m avec un fil plus long pour le 160m et cela a bien fonctionné. Nous avons contacté 20 entités DXCC sur 160m avec 237 QSO dans des conditions très mauvaises. Notre meilleur DX était FR4NT à La Réunion. En comparaison, nous avons fait en 80m 59 entités DXCC avec environ 750 QSO.
Le 40 mètre et le 30 mètre bien qu’ouverts régulièrement ont également souffert avec des signaux faibles, mais nous avons fait quand même de beaux pile up sur ces bandes.  En milieu de semaine, lors du weekend, nous avons participé au concours SSB d’Océanie en catégorie multi-two. Les conditions étaient franchement horribles et nous avons lutté pour nous faire entendre. C’était si mauvais que Mark ZL3AB a quitté le pays et a été remplacé par Don ZL3DMC pour la deuxième semaine. HI HI. Dès son arrivée, Don s’est jeté sur le trafic. C’était sa toute première expédition. Il a notamment trafiqué en 40 mètre SSB avec des pile-up énormes avec Le Japon qui pourraient blesser les oreilles  de n’importe qui. Don a tenu la station tout seul, il en est sorti avec les oreilles sonnées et beaucoup de QSO. Conscients que la SSB était nécessaires à beaucoup d’entre vous, nous avons fait un gros effort pour activer ce mode. Nous avons fait plus de 4700 QSO en SSB. Nous savions également que l’île de Norfolk était nécessaire à de nombreux OM en RTTY et nous avons fait plus de 4 200 QSO en utilisant ce mode. Phil a passé la majeure partie de son temps en RTTY. Grace à l’installation de Multi-RX sur MMVARI nous avions normalement 16 canaux en cours d’exécution dans la bande passante audio, ce qui signifie que nous pouvions voir beaucoup de signaux à la fois. C’était comme pécher du poisson dans un baril.


Les conditions se sont progressivement améliorées au cours de la deuxième semaine. C’était dommage que Mark soit déjà parti car nous avions vraiment de belles ouvertures. Nous avons été surpris par la façon dont le 10m et le 12m sont restés ouverts pendant de longues heures. La différence entre nos QTH résidentiels au sud de l’île et le nord qui est plus près de l’équateur était frappante. Les bonnes bandes ont été le 40m, le 30m et le 20m avec 89, 84 et 88 DXCC respectivement. Aucune multi-station DXpedition ne peut fonctionner sans un expert en informatique de nos jours et Geoff ZL3GA a rempli ce rôle pour nous. Nous avons utilisé N1MM + Logger en mode DXpedition. Geoff s’est assuré que tous les ordinateurs portables étaient en réseau afin que nous puissions voir ce que tout le monde faisait. C’était vraiment amusant d’essayer de garder son taux au-dessus des autres gars. Geoff a également mis en place un lien avec Clublog <http //: www.clublog.org> pour télécharger notre log sur leur page DXpedition afin que les OM puissent voir s’ils sont dans le log.  Juste avant le voyage, Phil a demandé à Geoff de mettre en place une page sur le site de QSO Director <http //: www.qsodirector.com> qui est un site de trafic en temps réel. Geoff mis en place un lien. Après avoir fait un contact avec nous, vous pouviez quelques instants plus tard voir votre QSO apparaitre sur le site QSO Director pour confirmer que vous étiez dans le log.
Nous avons stoppé le samedi 8 octobre 2016 à 11 heures pour nous permettre de tout emballer avant notre vol du lendemain. Notre dernier QSO a été avec JA0DCQ et nous avons finalement arrêté Paul deux minutes après le temps de QRT officiel. Si nous ne l’avions pas stoppé, il pourrait bien être encore là. Nous avons fait plus de 20 000 QSO qui, compte tenu des conditions terribles, est un bon résultat. En résumé, nous avons passé un merveilleux moment et malgré le faible classement de Norfolk sur la liste des most Wanted, nous avons eu beaucoup d’appelants sur l’ensemble des deux semaines. Nous avons tous appris de cette expédition et nous sommes sûrs que nous sommes tous revenus meilleurs opérateurs. Cette DXpedition nous a renforcés dans l’idée que la radio est un loisir passionnant qui plus est, quand vous faites partie d’un groupe. Nous remercions tous nos sponsors: Elecraft, Chiltern DX Club, German DX Foundation, Groupe GMDX, Souther German DX Group, European DX Foundation, le RSGB et le Clipperton DX Club pour leur soutien. Mais aussi Francie et Maggie pour leur cuisine et leur compagnie. Elles ne savent toujours pas pourquoi nous faisons cela, mais elles sont très tolérantes et nous les en remercions. Nous remercions également tous les amateurs du monde pour nous avoir donné beaucoup de plaisir avec d’énormes pile-up. Nous espérons que vous aussi vous vous êtes bien amusés.

Maintenant nous sommes à la maison. La carte QSL est en cours d’impression et les requêtes QSL sont en circulation. Espérons que depuis le temps que l’expédition est finie les cartes auront été expédiées. Nous avons chargé le log sur LOTW.   Les Quake Contesters seront de retour avec une nouvelle destination dans quelques années. Nous ne pouvons pas attendre. »

Band PH CW RTTY PSK Total Total %
160 2 235 0 0 237 1.2%
80 140 612 0 0 752 3.7%
40 738 2048 765 0 3551 17.3%
30 0 2084 1010 0 3094 15.1%
20 1631 1068 695 1 3395 16.5%
17 376 1635 634 0 2645 12.9%
15 918 2235 608 0 3761 18.3%
12 521 1127 345 0 1993 9.7%
10 418 482 220 0 1120 5.5%
Totals 4744 11526 4277 1 20548

Déc 13 2016

VE100VIMY

Première guerre mondiale

Bataille de la crête de VIMY, du 9 au 12 avril 1917

Pas de Calais (Hauts de France)

 

 

La crête de VIMY s’étend sur 7 Kms à une altitude de 80 mètres, soit 60 mètres au dessus des plaines environnantes. Elle se trouve à l’intérieur d’un triangle, Arras, Lens, Douai.

 

Cette colline solidement fortifiée était occupée par les forces allemandes depuis 1914.

Les allemands dominaient les tranchées canadiennes, et protégeaient les mines de charbon du nord de la France, charbon dont l’Allemagne avait tant besoin.

Les tentatives, par les forces françaises et britanniques pour prendre la crête de VIMY, s’étaient toutes soldées par des échecs, coûtant la vie à des centaines de milliers de soldats.

 

Le corps d’armée canadien a reçu l’ordre de s’emparer de la crête de VIMY en avril 1917.

Les 4 divisions canadiennes ont dû planifier et répéter avec soin leur attaque afin de s’emparer de cette position stratégique. Des tunnels furent creusés afin d’accéder directement au niveau des lignes allemandes et les soldats s’entraînèrent durant des semaines derrière leurs lignes avec des maquettes du champ de bataille.

 

A 5h30, le 9 avril 1917, les 4 divisions d’armées canadiennes se lancèrent à l’assaut de la crête de VIMY, appuyées par 1000 pièces d’artilleries britanniques et canadiennes. Ils conquirent en 1 jour le point haut de la crête, et occupèrent l’ensemble du terrain au 12 avril 1917. Durant cette attaque, 3598 canadiens laissèrent leur vie et plus de 7000 furent blessés.

La crête de VIMY est restée aux mains des Alliés jusqu’à la fin de la guerre. Elle a servi de base radio pour les opérateurs télégraphistes du corps canadien des transmissions.

La prise de la crête de VIMY fut beaucoup plus qu’une victoire militaire, pour la première fois 4 divisions canadiennes, composées d’hommes venant des 4 coins du Canada attaquèrent ensemble et gagnèrent. Le Brigadier Général A.E. ROSS déclara après la guerre  « Au cours de ces quelques minutes, j’ai été témoin de la naissance d’une nation. »

 

La crête de VIMY est devenue terre canadienne en 1922,  « don de la nation française au peuple canadien ». Son Mémorial est le plus prestigieux des monuments canadiens d’Europe. Il symbolise l’histoire internationale, honore la mémoire des 66000 canadiens morts durant la première guerre mondiale et commémore la bataille du 9 avril 1917.

Chaque année des milliers de canadiens font un voyage émotionnel dans le passé en venant se recueillir au Mémorial de VIMY et en visitant le musée. D’énormes trous d’obus, tranchées, tunnels sont les témoins de ce terrible passé.

 

Le centenaire de la bataille sera célébré en Avril 2017 par des cérémonies officielles qui se tiendront au pied du majestueux monument en présence de nombreux Chefs d’Etats.

 

Sur la crête de VIMY, en terre canadienne, un peu à l’écart, une station radioamateur commémorative avec l’indicatif  VE100VIMY sera activée 24/24, du 1er au 9 avril 2017.

Véritable DX’Pédition, ou plutôt DX’Commémoration, 12 opérateurs canadiens et 2 opérateurs français (F6BCW et F6IPT) vont trafiquer en CW, SSB et RTTY du 160 au 10 mètres. 2 stations et une antenne par bande devront permettre à de nombreux radioamateurs du monde entier de contacter VE100VIMY.

Cet évènement est organisé par la Société Commémorative de Vimy Station, un Label en Colombie Britannique, en coordination avec un grand nombre de radioamateurs canadiens. Durant cette manifestation, et pour des raisons de sécurité, le local radio sera interdit à tout public.

 

Vous pouvez visiter le site-web, www.ve100vimy.ca  nous contacter via ve100vimy@rac.ca

 

Donald Studney VE7DS               Didier CADOT F6BCW

 

 

Déc 13 2016

Bulletin CDXC n°1 2016-2017

Veuillez-trouver ci-dessous le bulletin du CDXC

bulletin_CDXC_1_2016-2017

Articles plus anciens «

« Articles plus récents