LOTW – pas à pas

Le système de l’ARRL « Logbook of The World » (LoTW) est un système de stockage des données QSO’s accessible en ligne (Internet). Les logs sont soumis par les radioamateurs du monde entier reconnus par l’ARRL qu’ils soient membres ou non de l’organisation. Quand deux participants à un QSO soumettent des données concordantes, le résultat est une confirmation (QSL) qui peut être utilisée pour les diplômes de l’ARRL (DXCC et WAS, dès aujourd’hui, d’autres sont promis pour l’avenir).Afin de minimiser les chances de tricheries, l’ARRL doit s’assurer que les logs qui sont déposés sont bien envoyés par le titulaire de l’indicatif concerné. Pour cela, les QSO’s soumis doivent être signés digitalement, en utilisant un certificat électronique délivré par l’ARRL. Afin d’obtenir ce certificat il est nécessaire de soumettre, par courrier la documentation exigée (par ex. pour les stations françaises, photocopie de la licence, ou du certificat d’opérateur délivré par l’ART il y a quelques années + photocopie du passeport ou autre document officiel). La procédure peut paraître lourde, mais elle assure l’intégrité du système, donc notre confiance mutuelle dans le LotW.

Après obtention du certificat, un petit programme gratuit développé par l’ARRL (TQSL) peut être utilisé pour convertir un fichier log au format ADIF ou Cabrillo en un fichier « électroniquement signé » au format LoTW (fichier .tq8), mais maintenant, la majorité des programmes informatiques de tenue de logs réalise ces opérations de façon transparente pour l’utilisateur.

Qui est intéressé ?

En premier lieu ce système a été développé pour les gros générateurs de QSO’s – Contesteurs, et Expéditions, dont les logs sont informatisés, et pour qui le traitement des QSL’s conventionnelles représente une charge de travail non négligeable.

En général sont également intéressés tous les chasseurs de diplômes, et en particuliers ceux de l’ARRL (en attendant que d’autres organisations n’adhèrent au système), désireux d’obtenir rapidement et à moindre frais des validations de QSO’s nécessaires pour leurs diplômes.
La participation à LoTW, par exemple l’obtention de certificats, la soumission de logs, etc… est entièrement gratuite, il n’y a des frais à payer que lors devalidations en relation avec des demandes de diplômes (lorsque vous voulez créditer des confirmations LotW à votre DXCC).

En résumé s’il ne s’agit pour vous que de vous acquitter de vos « devoirs », le système est entièrement gratuit.LoTW permet l’utilisation de plusieurs indicatifs et QTH’s (programme tQSL).

Que faut il faire pour démarrer ?

  • En premier lieu, charger le programme http://www.arrl.org/lotw/#download et l’installer sur son ordinateur. Mais attention le même ordinateur devra être utilisé pour générer les clés électroniques, au moment du premier démarrage du système (ensuite les clés peuvent être exportées vers une autre machine). Il est bien sûr recommandé de faire des sauvegardes des clés et les mettre en lieu sûr !). A noter que des versions Windows, Mac-OS et Linux sont disponibles.
  • Une fois le système installé, il faut générer une demande de certificat grâce à l’application « TQSLCert ». La demande doit ensuite être envoyée par e-mail à lotw-logs@arrl.org ou « uploadée » sur le site de l’ARRL.
  • Parallèlement la documentation concernant la licence doit être envoyée par courrier à :
Logbook Administration
ARRL
225 Main Street
Newington, CT 06111
USA
Sous quelques jours on doit recevoir par courriel, un certificat « électronique » permettant de « signer » ses fichiers ADIF ou Cabrillo (fichier .tq6).
lotw2
Autres précisions :

  • Pour les opérations /P (autres QTH dans la même entité DXCC) – par exemple depuis un autre carré locator ou depuis un IOTA spécifique, il est possible de créer autant de QTH que souhaités sous un même certificat; La déclaration du QTH se faisant au moment de la signature du fichier (il faut bien sûr un fichier log par QTH différent).
  • Il est nécessaire d’obtenir un certificat par entité DXCC – les certificats supplémentaires pour opération à l’étranger peuvent être obtenus sans documentation additionnelle si il s’agit d’une opération dans le cadre CEPT. (Par exemple HB/F5XXX ou FG/F6XXX).
  • Pour les indicatifs spéciaux, une copie scannée de l’autorisation peut être envoyée par courrier électronique. L’obtention d’un nouveau certificat est simplifiée, dans la mesure où le responsable est déjà détenteur d’un certificat pour son indicatif régulier.

La procédure, peut certes paraître « lourde » mais elle garanti mieux qu’une QSL conventionnelle, l’authenticité d’une confirmation. A noter qu’il ne faut que quelques minutes pour signer/convertir et « uploader » un log de 1000 QSO’s, et que les confirmations sont reçues immédiatement, si le log de votre correspondant est déjà présent dans le système. Et ensuite… ?

Lorsque l’on a convertit ses logs et qu’on les a déposés sur le LotW (manuellement avec TQSL, ou bien automatiquement avec un programme de log), on peut ensuite consulter « en ligne » les confirmations disponibles, et/ou les télécharger au format ADIF, par exemple si l’on souhaite mettre à jour automatiquement le « QSL status » dans son programme de log.

lotw4

Est-ce que ça marche ?De plus en plus ! Le « taux de retour », c’est à dire le rapport entre le nombre de QSL sur le nombre de QSO, varié énormément selon votre type de trafic. Les modes digitaux ont un meilleur taux de retour que les modes conventionnels comme la CW, le meilleur succès étant obtenu sur les QSO réalisés pendant les contests RTTY (Normal : à quelques exceptions près tous les aficionados des digimodes ont un ordinateur) ou l’on peut atteindre 40% de QSOs confirmés par le LotW ! En moyenne, le taux est d’environ 10%.

Actuellement il y a plus de 22000 utilisateurs, représentant 34000 indicatifs et plus de 175 millions de QSO en ligne !La boite de tri des QSO’s et QSL’s : quelques secondes pour visualiser un QSO et sa confirmation.

Conclusion :

Les protecteurs des arbres, les partisans du moindre effort, les chasseurs de diplômes impatients, ainsi que ceux qui préfèrent passer leur temps libre sur l’air qu’à faire du secrétariat ont enfin trouvé la solution idéale…

Certes le système ne se substituera probablement jamais complètement aux QSL’s conventionnelles, il a cependant le mérite d’offrir une solution alternative moderne, économique, rapide et efficace.

lotw6

 


Quelques liens :

Page d’accueil pour les non-membres http://www.arrl.org/lotw/
Charger le programme http://www.arrl.org/lotw/#download
Uploader une demande de certificat https://www.arrl.org/lotw/upload
Page d’accueil des utilisateurs, getting started, FAQ, etc. https://www.arrl.org/lotw/default
La page dediée à LOTW sur le blog de F5LEN: http://f5len.org/blog/?page_id=147
Un « tutorial » par AA5AU (in english) http://www.aa5au.com/lotw_beta.htm