Avr 04 2018

3B7A, départ ce 5 Avril pour le deuxième bateau

Ce 3 Avril à 20h00, F5PTM Pascal et F5CWU Flo ont pris le premier bateau à Port Louis, île Maurice, pour Saint Brandon. L’arrivée estimée est au 4 Avril au soir, où ils passeront la nuit sur le bateau et débarqueront le 5 Avril au matin. Ils sont en charge des préparatifs de terrain (déroulage des coaxiaux, préparation des antennes, des stations, premiers essais électriques). La deuxième équipe, restée à l’île Maurice, prend le deuxième bateau ce 5 Avril midi pour les rejoindre.

Le début de 3B7A est donc présumé au 6 Avril au soir si la météo et l’heure d’arrivée (avant la nuit) permet de faire les dernières rotations en bateau annexe pour acheminer le matériel dans le lagon. en effet, le bateau restera ancré à 2km au large et le passage de la barre (pour arriver dans le lagon) est assez compliqué dans l’obscurité.

 

Mar 31 2018

Le team 3B7A Saint Brandon, prêt à partir !

l’équipe de 8 opérateurs, tous membres du Clipperton DX Club (F5UFX-F5CWU-F2DX-F4BKV-F8ATM-F4HAU-F5PTM-F4FET) s’apprête à prendre la route vers l’île Maurice, avec une escale à l’île de la Réunion. de là , ils prendront 2 bateaux à moteurs , un partira le 3 Avril, tandis que l’autre partira le 5. Le trafic est attendu pour le 6 Avril en soirée ou la nuit si les conditions sont réunies.  Vous retrouverez les nouvelles sur le site de l’expédition: http://www.saintbrandondx.com/   ou sur la page Facebook:   https://www.facebook.com/SaintBrandonDX/

 

Mar 17 2018

Projets d’expédition radioamateur vers Crozet et Grande Glorieuse

F5UFX – Sébastien

Chambéry – France, le 11 mars 2018

Sujet : projets d’expédition radioamateur vers Crozet et Grande Glorieuse.

La souveraineté de la France est reconnue sur de nombreux territoires dispersés aux quatre coins de la planète. Dans le Pacifique avec Wallis et Futuna, la Polynésie, la Nouvelle-Calédonie et Clipperton. Dans l’Atlantique avec Saint-Pierre-et-Miquelon, Saint-Martin, Saint-Barthélemy, Guadeloupe, Martinique, Guyane. Enfin dans l’océan Indien avec Mayotte, La Réunion, les îles Eparses, et les Terres Australes et Antarctiques. Pour nous, radioamateurs, ces noms évoquent souvent une part d’exotisme, d’invitation aux voyages, mais également et surtout des contacts rares et recherchés. Les territoires les plus peuplés, comme la Réunion, les îles des Antilles ou la Nouvelle Calédonie par exemple, sont caractérisés par une présence radioamateur permanente, assurant des contacts quotidiens. Pour d’autres comme Saint Barthelemy ou Wallis et Futuna, il s’agit de destinations touristiques, ne nécessitant pas d’autorisation particulière. Ces lieux sont alors régulièrement actifs à l’occasion d’activités ou d’expéditions menées par des radioamateurs de passage. Pour finir, quelques territoires nécessitent des autorisations spécifiques car leur accès est restreint, généralement pour protéger leurs écosystèmes extrêmement sensibles. Cette dernière catégorie englobe Clipperton, Europa, Juan de Nova, Tromelin, Glorieuses, Crozet, Amsterdam, Kerguelen, et la Terre Adélie. Un contact avec ces entités est donc plutôt rare et extrêmement convoité. Continue reading