Jan 19 2018

Tout le monde s’y met …

…mais beaucoup n’y comprennent rien du tout !  On pourrait résumer l’engouement actuel autour du FT8 avec cette simple phrase volontairement provocatrice. 

L’intérêt technique autour de ce mode est indéniable, j’en suis convaincu. Par contre est-ce que cela justifie l’utilisation qui en est faite actuellement sur la totalité des bandes HF ? 

Je me pose en particulier la question suite à l’utilisation de ce mode par plusieurs expéditions récentes, les conditions étant généralement très bonnes et les signaux échangés excellents. En dehors de l’effet de mode, comment justifier de perdre un temps pareil pour faire moins d’un qso par minute?  Dans ces mêmes conditions, même un mode ancestral comme le RTTY, dans les mains d’un opérateur moyen, permettrait de faire à minima trois fois plus de contacts…

 

Pour écouter actuellement un pileup FT8 généré par E31A on peut dire que c’est juste n’importe quoi : 50% des appelants le font sur la fréquence du DX, absolument personne arrête de transmettre pendant qu’ils font un QSO, certains n’appellent même pas sur la bonne période … 

 

C’est un mode « facile », tout se fait seul ou presque, et c’est peut être ce qui attire autant de monde. Ceci sans aucun doute bien plus que la capacité à réaliser des QSO dans des conditions difficiles…. de toute façon 99% des QSO réalisés sur les bandes HF le sont dans des conditions qui permettraient un QSO SSB en QRP ! 

Est-ce que cette facilité ne va pas lasser et l’effet de mode retomber ? Laisser son ordinateur faire des QSO est intéressant à expérimenter mais ensuite ? 

 

On lit sur des forums DX américains que le FT8 est l’avenir des expéditions HF, qu’il suffira de monter des stations automatiques en FT8 et que les QSO se feront seuls pendant que les opérateurs seront à la plage. On y lit que ça sera génial, qu’on pourra même laisser tourner en permanence des stations automatiques en FT8 dans certains DX rares afin de permettre à tous de réaliser des QSO faciles 24/7 à l’année. Je trouve personnellement cela assez effrayant et totalement sans intéret. 

 

On est loin de la science fiction puisque SV5DKL explique dans cette vidéo comment, avec quelques macros, il a totalement automatisé sa station pour le FT8. Si vous l’avez contacté dans ce mode récemment il y a fort à parier que vous puissiez confirmer un QSO avec son ordinateur seul, pendant que l’opérateur était au travail ou à la plage.   https://www.youtube.com/watch?v=byJyxYi4I8Q

 

Pour revenir à l’actualité, l’approche de nos amis de 3Y0Z semble très intéressante et se rapproche de l’intérêt premier de ce mode. Ils indiquent en effet qu’il sera utilisé dans le cas où les conditions ne permettraient pas de QSO autrement. Nous sommes là pile dans le sujet et sortons de l’effet de mode ! Avec 8 stations annoncées, il y a fort à parier qu’à certains moments de la journée, sur certaines bandes, le FT8 puisse bien être le seul mode à tirer son épingle du jeu. 

Encore faudra t-il que les appelants sachent un minimum s’en servir. Pour ce faire ils ont publié un mini guide que je vous invite à lire attentivement : https://www.bouvetdx.org/band-plan-frequencies/

Le guide de ZL2IFB est également très bien fait : http://www.g4ifb.com/FT8_Hinson_tips_for_HF_DXers.pdf

« CDXC F5UFX RR73 »

Jan 15 2018

Rudy HB9RG – SK

C’est avec une grand tristesse que nous apprenons le décès de Rudy HB9RG à 92 ans.

HB9PL nous raconte que Rudy était particulièrement actif en VHF/UHF. Il faisait partie d’un groupe de passionnés d’EME dans les années 50, réalisant alors le 1er QSO avec rebond sur la lune depuis la Suisse. Il est ensuite devenu un avide DXer en HF, contactant 339 entités au total. Nous avions la chance de le rencontrer très régulièrement dans les conventions du CDXC. 

RIP Rudy. 

Jan 15 2018

Un demi-QSO = une demi-QSL ?

Je suis tombé sur des échanges intéressants autour de l’utilisation des WebSDR. Il ne s’agit pas ici d’un de ces nombreux cas quotidiens de DXers trichant pour pouvoir ensuite de vanter d’être le seul à avoir entendu je ne sais quel DX lointain sur 160m avec une loop dans son salon. Non il s’agit d’un cas dans lequel on peut tous tomber en tant que « chasseur de DX ». 

Voici un mail de VU2GSM qui confirme l’utilisation quotidienne, et pour lui « normale », des WebSDR pour compenser une réception pas terrible …  

Il est effectivement relativement actif en ce moment sur les bandes basses. On est donc tous en droit de se demander si le QSO qu’on était si content d’avoir réussit en était vraiment un ? Est-ce que la satisfaction du moment d’avoir été entendu en VU tombe à l’eau maintenant qu’on sait qu’il écoutait sans doute sur WebSDR situé en DL, ON, ou même en F  ?!!? 

J’apprécie sa franchise, mais je suis très inquiet qu’il ne comprenne même pas le problème ? Y a t-il un tel manque de formation ? Combien d’autres pratiquent la même chose  sans qu’on le sache ?  Pourquoi ne pas imposer des délais de 30 secondes sur ces récepteurs ?

Et du coup, un demi-QSO vaut-il ne serait-ce qu’une demi-QSL ? 

73’s